Coupe de France : SARAN - CMHB!! Le Président et l'entraîneur de Saran ainsi que Karip Torun et Yannick Verdier répondent aux questions d'Alexandra...

Publié le par Lucy

PRESIDENT DE L’USM SARAN, NICOLAS GOUGEON

 

1/ Côté championnat N1, comment se déroule votre saison 2011/2012?

Le début de saison est pour le moment conforme aux objectifs initiaux à savoir de rester dans le milieu de tableau. Cependant, les résultats montrent que toutes les équipes peuvent se battre. Il s'agit donc de ne pas se laisser "griser"  par quelques performances intéressantes que nous avons pu réaliser (victoire face aux Girondins de Bordeaux). L'idée est de maintenir un niveau de jeu nous permettant de rester bien positionné dans ce championnat très ouvert.

 

2/ Côté Coupe de France, quels objectifs sportifs vous êtes-vous fixés?

L'USM Saran apprécie-t-il rencontrer en 32e de finale le CMHB, son ancien adversaire?

Nous ne nous sommes fixés aucun objectif particulier si ce n'est de nous confronter à une équipe de pro D2 de haut de tableau.

Cette rencontre doit aussi permettre à certains joueurs d'avoir plus de temps de jeu.

Accueillir le CMHB est toujours un plaisir d'autant plus que nous nous connaissons depuis de nombreuses années en particulier le staff et le président Philippe BESSON qui oeuvrent au quotidien pour, je l'espère, un jour accéder à la D1.

De plus, revoir Yannick (Verdier) et JC (Besnard), deux anciens saranais, sera sympa.

 

3/ D'après vous, quels sont les points forts et les points faibles du CMHB?

L'équipe du CMHB, à travers ses résultats de début de saison, démontre tout le bien que je pense d'elle : ambitieuse et performante. Cette équipe possède des individualités fortes. Le recrutement a été de qualité en plus des joueurs déjà présents la saison dernière. De plus, le collectif semble s'être mis en place rapidement.

Pour les points faibles, demandez plutôt à Benoit Guillaume et Fred Salmon...

  

4/ Enfin, que peut-on souhaiter à votre club?

Sur du cour terme, un maintien entre la 5ème et 8ème place mais je pense qu'un projet plus ambitieux peut voir le jour à Saran.

Le CMHB en est la preuve ! Il ne s'agit de pas de le dire mais de travailler sur la structuration et le développement de notre club.

 

 

ENTRAINEUR DE L’USM SARAN, FABIEN COURTIAL

 

1/ Côté championnat N1, comment se déroule votre saison 2011/2012?

Côté Coupe de France, quels objectifs sportifs vous êtes-vous fixés?

Pour l'instant notre bilan dans le championnat de nationale 1 me satisfait. 4 victoires pour 3 défaites et une 7e place, me conforte dans l'objectif fixé en début de saison c'est à dire un maintien "confortable" entre la 6e et 8e place. Nous avons réussi de bonnes performances face à des équipes ambitieuses du championnat, maintenant il nous faut confirmer ces prestations face aux équipes plus modestes.

 

En coupe de France, je n'ai pas réellement d'objectif, battre une équipe d'un niveau inférieur au tour précédent me paraissait important pour la confiance de l'équipe.

 

2/ Comment définiriez-vous votre groupe?

Quels sont les atouts de votre équipe?

Je travaille avec un groupe assez jeune où la cohésion et les valeurs collectives sont prégnantes et primordiales à mes yeux. Les joueurs ont de réelles capacités même si les erreurs de jeunesses nous coûtent parfois. En terme d'efficacité, je pense que nous sommes prêts d'un point de vue défensif, et je pense que nous pourrions améliorer notre niveau global en nous projetant plus rapidement vers l'avant.

 

3/ L'USM Saran apprécie-t-il rencontrer son ancien adversaire à l'occasion de le cette Coupe de France?

Qu'attendez-vous de vos joueurs samedi face aux Chartrains?

Nous sommes heureux de recevoir une belle équipe de Pro D2, de haut de tableau, le seul bémol est que la proximité de nos clubs et le contexte historique démystifie quelque peu l'opposition. Je n'ai pas de réelle exigence de résultat face à Chartres, si ce n'est que les joueurs et moi-même ont sans doute l'envie de ne pas prendre "la même" qu'en prépa fin aout ( 26 à 14 je crois!)

 

4/ D'après vous, quels sont les points forts et les points faibles du CMHB?

Chartres est une équipe très solide qui s'est judicieusement renforcée d'un point de vue défensif (Paillasson est à mon sens un excellent choix), les joueurs qui composaient ce groupe l'an dernier avaient démontré que leur place était davantage en Pro D2 qu'en N1. Je ne m'aventurerai pas dans la recherche de points faibles.... (Je les garde pour samedi!). Plus sérieusement dès la fin du match au moins d'août j'avais pronostiqué Chartres dans le top 5, j'espère pour Ben et ses joueurs être dans le vrai.

 

 

KARIP TORUN

 

1/ Comment se passent tes premiers pas en Pro D2?

Je découvre ce niveau, j'essaie de faire au mieux et de tout donner et collectivement cela se passe bien.


2/ Des tribunes, on pouvait douter de l'issue du match contre Besançon.

Comment le viviez-vous sur le parquet?

On voulait gagner ce match car il était à domicile et en plus cela nous permettait de mettre Besançon à 6 points . Le match a été trés intense et difficile mais avec le soutien du public on a su prendre les 3 points de la victoire.


3/ Qu'est-ce qui a été le plus dur face à cette équipe bisontine?

Le plus dur a été de ne pas lâcher jusque la dernière seconde et d'être concentré car Besançon ne lâchait rien.


4/ Le CMHB est un ancien adversaire de USM Saran en championnat.

Quels souvenirs gardes-tu de cette équipe?

Peux-tu nous donner ses points forts et points faibles?

Les matchs contre Saran sont différents car c'est comme un derby donc ils sont très accrocheurs et les matchs se jouent à pas grand chose. Saran est une équipe qui joue bien collectivement et qui joue sans pression (la preuve victoire contre Cherbourg et à Bordeaux) donc on doit s'attendre un match difficile.


5/ Quelle importance portes-tu à la Coupe de France?

La Coupe de France est une compétition importante  qui permet de vivre des grands matchs et de se confronter si possible à des équipes de l'échelon supérieur.

 

 

YANNICK VERDIER

 

1/ Comment se passe cette saison de Pro D2 avec Chartres?

Le début de championnat se passe bien, même très bien. Je pense qu'il y a peu de personnes qui aurait pu prévoir notre place actuelle au classement à ce stade de la compétition. On est bien rentré dans ce championnat, espérons que l'on continue comme ça jusqu’à la fin de l'année. Mais il n'y a pas de raison on évolue dans un environnement très sain, un groupe très solidaire et un public toujours au rendez-vous, même lors de nos déplacements.

 

2/ Des tribunes, on pouvait douter de l'issue du match contre Besançon.

Comment le viviez-vous sur le parquet?

Sur le parquet on sentait que le match pouvait basculer à tout moment jusqu'à la quarantième, le moment où l’on a réussi à faire ce petit écart de 3 buts. L’objectif ensuite était de conserver ce mince avantage. On a donc tout donné sur cette fin de match pour obtenir cette victoire bien méritée.

 

3/ Qu'est-ce qui a été le plus dur face à cette équipe bisontine?

Le plus dur a été de maitriser leurs individualités, car ils ont des joueurs très percutants qui peuvent faire la différence à n'importe quel moment.

 

4/ Tu as joué à Saran pendant la saison 2009/2010, quels souvenirs gardes-tu du club et de son équipe?

Quels sont leurs points forts et points faibles?

Le souvenir de Saran était une saison très compliquée où l'on n’a pas gagné beaucoup de match, l'objectif était le maintien et l'on n’avait pas réussi à l'obtenir. Le club est entouré d'une très bonne équipe dirigeante mais qui manque cruellement de moyens financiers. Les points faibles de cette équipe je ne vais pas pouvoir vous en parler car il reste un seul joueur de l'année où je jouais. On les a joué en prépa physique mais c'est très dur de se faire une opinion sur une équipe sur un match de prépa physique, on sait qu'ils font un bon début de saison cette année et ils vont tout faire pour nous battre, à nous de tout faire pour s'imposer rapidement dans ce match.

 

5/ Quelle importance portes-tu à la Coupe de France?

Pour moi la Coupe de France est une compétition où l'on peut vivre des moments très forts en rencontrant des équipes de LNH. J'aime beaucoup cette compétition mais bien sûr ce qui est dans nos têtes avant tout c'est le championnat et finir le plus haut possible, la Coupe ce ne sera que du bonus et personnellement j'aimerai beaucoup aller le plus loin possible pour jouer une grande équipe française.

Commenter cet article