Informations par la FFHB sur les paris sportifs

Publié le par Lucy

Mercredi 3 octobre 2012


INFORMATIONS AUX LIGUES, COMITES, CLUBS, COMMISSIONS


Suite à la diffusion du reportage de France 3 Languedoc-Roussillon, mardi 25 septembre concernant des paris sportifs effectués sur le match Montpellier / Cesson du 12 mai dernier, la Fédération Française de Handball et la Ligue Nationale de Handball avaient réagi de suite via un communiqué de presse, le 26 septembre dernier, dont voici la teneur :


« La FFHB et la LNH rappellent leur attachement fondamental à l’encadrement strict dont font l’objet les paris sportifs au regard de la préservation de l’intégrité des compétitions sportives. En effet, la FFHB et la LNH ont adopté chacune dans leur réglementation respective, des dispositions règlementaires ayant pour objet d’empêcher les acteurs des compétitions sportives d’engager, directement ou par personne interposée, des mises sur des paris sur leurs compétitions et de communiquer à des tiers des informations privilégiées.

Par ailleurs, un document détaillant, pour chaque catégorie d’acteurs (joueurs, staffs techniques et médicaux, arbitres etc.), les compétitions où l’interdiction de parier s’applique, a été diffusé largement à l’ensemble des clubs de D1 masculine (LNH), de LFH, de Handball ProD2, des clubs nationaux, des ligues régionales, des comités départementaux, des syndicats de joueurs professionnels, des entraîneurs professionnels et des clubs professionnels, et publié sur le site Internet de la Fédération. En outre, une plaquette de prévention élaborée par le mouvement sportif professionnel sous l’égide du CNOSF, intitulée « Paris sportifs, pour une vigilance collective » a également été largement diffusée et reste accessible sur le site fédéral.

La FFHB et la LNH précisent qu’elles n’ont, à ce jour, à leur disposition que les seules informations diffusées par voie de presse. A ce stade et dans ces conditions, en l’absence d’éléments précis sur la nature des faits reprochés et les personnes incriminées, il est prématuré d’évoquer d’éventuelles suites disciplinaires. La FFHB et la LNH tiennent à ce titre à réaffirmer leur attachement indéfectible au principe fondamental de la présomption d’innocence et prendront leur responsabilité le moment venu pour traiter avec la plus grande fermeté les infractions qui auraient été caractérisées. »


Depuis et compte tenu des derniers développements, la FFHB s’est exprimée dans différents médias par les voix de son président, Joël Delplanque, de son DTN Philippe Bana et de l’entraîneur national Claude Onesta, et ce, même si les seules informations portées à notre connaissance restaient celles relayées par la presse elle-même.

Une chose est sûre : comme vous (licenciés, dirigeants, arbitres, entraîneurs, bénévoles, supporters, salariés), la première réaction a été la surprise générale ; tout le monde est resté abasourdi suite aux premières déclarations. La FFHB est bien entendu très fortement mobilisée mais entend avant tout respecter la présomption d’innocence des personnes concernées.


A ce stade, la FFHB prend note de déclarations relayées par la presse indiquant que des paris ont eu lieu sur le match du 12 mai. Elle retient également des déclarations du procureur de la République que les clubs de Montpellier et de Cesson, en tant qu’institutions, ainsi que leurs présidents et entraineurs, sont considérés comme totalement innocents.


Il s’agirait en revanche d’actes isolés d’individus et d’initiatives personnelles. A ce jour, plusieurs personnes ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire. La Fédération souhaite donc par-dessus tout laisser la procédure judiciaire se poursuive dans la sérénité et témoigne son entière confiance aux services de justice et de police saisis du dossier. Il ne nous appartient pas de commenter les avancées quotidiennes de l’enquête mais la Fédération suit, bien entendu, très attentivement les déclarations des personnes concernées par ce dossier.


Par conséquent, il est bien évidemment prématuré de parler de sanctions. La FFHB a déjà décidé de se constituer partie civile, conjointement avec la LNH, pour connaitre les éléments précis du dossier et, le cas échéant, demander réparation du préjudice subi.

Nous vous rappelons que cette affaire est susceptible de concerner 3 volets distincts : d’une part, la procédure pénale pour laquelle une enquête est en cours et couverte à la fois par le secret de l’instruction et la présomption d’innocence ; d’autre part, la relation contractuelle des joueurs concernés avec leur club employeur (au sujet de laquelle se sont déjà exprimés le président et le manager général du club de Montpellier) ; enfin, l’éventuelle procédure disciplinaire sportive qui pourrait être engagée devant les organes disciplinaires compétents.


En outre, en leur qualité d’internationaux français, certains joueurs concernés avaient également pris des engagements clairs à l’égard de la Fédération, notamment en termes de comportement exemplaire et de respect des valeurs de la discipline et de l’institution.

Dans tous les cas, la Fédération confirme une nouvelle fois qu’elle prendra toutes ses responsabilités à l’égard des joueurs, le moment venu.


Nous tenons à rappeler qu’il ne faut pas faire d’amalgame ou de raccourci sur le handball en général. Ne mélangeons pas tout ! C’est aussi le sens du message fédéral transmis à la presse. Le handball reste un sport reconnu pour ses valeurs éducatives et auréolé de titres, ce qui en fait notre fierté. Notre image ne doit pas être salie par des comportements isolés, pour lesquels nous ne connaissons pas les éléments de la procédure judiciaire.

 

Les derniers résultats de l’équipe de France masculine ont eu un effet sur les licenciés qui ont augmenté en ce début de saison de 9% par rapport à la même période l’année dernière ; on se rapproche des 500 000 licenciés. De nombreux projets sont en cours : la création de la Maison du handball à Colombes, l’organisation du Mondial 2017 masculin en France, la création de nombreuses Arenas pour accueillir les supporters de plus en plus nombreux. Les partenaires de la FFHB nous ont unanimement adressé leur soutien dans cette période difficile.


Le Fédération a convoqué en urgence un Conseil d’administration exceptionnel et cette affaire sera naturellement évoquée lors de l’Assemblée générale du 13 octobre prochain.

Par conséquent, nous vous demandons de continuer à œuvrer tous ensemble sur la réussite de notre sport. Votre travail est précieux et reconnu, nous restons fiers de notre activité qui séduit de plus en plus d’adeptes.

 

Communiquons tous dans ce sens !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article