Les hommes de Benoit Guillaume se rendront à Semur en Auxois ce samedi 3 décembre, match 20h45! Alric MONNIER répond aux questions d'Alexandra...

Publié le par Lucy

1-Tu as pris de l'importance dans le système défensif. Attaquant, défenseur, quel rôle te plaît le plus?

 

J’aime défendre ! C’est un état d’esprit… Dans le duel avec son vis-à-vis, il y a un aspect à la fois physique et psychologique. Le but est de prendre l’ascendant sur son adversaire et dans les deux cas, c’est une vraie bataille ! Pour ma part, je considère que récupérer un ballon en défense est aussi, voir plus, important que de mettre un but en attaque…

 

2-Est-ce un objectif de rester dans les premiers buteurs de ProD2?

 

Absolument pas ! Ce n’est pas une fin en soi. En revanche ce qui est important, c’est d’être performant, régulier, dans le rôle qui vous est donné, tout ça pour un but commun : le collectif…

 

3-Tu as connu une baisse de régime lors du match contre Besançon, comment l'expliques-tu? Et comment comptes-tu inverser la vapeur?

 

En effet, ce sont des choses qui arrivent malheureusement. Il n’y a pas d’explications particulières à donner, je n’ai pas été bon c’est tout… Je ferai en sorte d’être meilleur à l’avenir.


4- Selon toi, quelles sont les forces de Semur-en-Auxois?

 

Semur se repose sur une grosse défense, en 5-1 ou en 6-0, qui lui permet d’être très efficace en montée de balle. Ils ont une paire de gardiens qui fait du bon boulot depuis le début de la saison. En attaque, l’ensemble est assez homogène, chaque joueur peut faire la différence. Leur base arrière est solide, leurs ailiers sont efficaces et leur pivot expérimenté. Bref, il faudra faire un gros match si l’on veut l’emporter, qui plus est dans une salle pleine de ferveur…


5- Les matchs à venir vont être très rapprochés : Mulhouse le 9, Ivry le 14 et enfin à Nancy le 16.

Comment l'équipe appréhende-t-elle ces prochaines rencontres?

Oui, c’est clair que trois matchs en une semaine, ça va être compliqué ! On n’a pas forcément l’habitude d’enchaîner comme ça. Maintenant, ce sera trois belles affiches, qu’il faudra jouer à fond, sans calculer. Nous rentrerons sur le terrain pour gagner les trois…

Commenter cet article